Accueil > Expositions > Centre d’art > L’art et le numérique en (...)

L’art et le numérique en résonance 3/3 : Conséquences

Du 7 octobre au 12 décembre 2015
Vernissage le mardi 6 octobre 2015 à partir de 18 heures

Commissaire en résidence : Dominique Moulon

Artistes : Renaud Auguste-Dormeuil, Aram Bartholl, Valérie Belin, Laurent Bolognini, Thibault Brunet, Jean-Benoit Lallemant, Bertrand Planes, Rafaël Rozendaal et Clement Valla.

Après avoir analysé un corpus d’œuvres se situant à la convergence de l’art et du numérique ; après avoir interrogé la réémergence des pratiques artistiques historiques au travers de l’usage des technologies d’aujourd’hui, voici enfin venu le temps des conséquences. Que nous vivions dans le village global que Marshall McLuhan anticipait déjà dans les années 1960 ou que nous soyons dans la hantise d’une catastrophe qui le serait tout autant et aurait été annoncée par Paul Virilio dès les années 1990, force est de reconnaître que la numérisation du monde a des conséquences qui sont innombrables, souvent incalculables, et ce inévitablement jusque dans l’art contemporain. Même pour les œuvres dont la matérialité ne laisse rien percevoir de leur part digitale. Notre regard sur les atomes du monde physique a été irrémédiablement modifié par la computation des machines. Et c’est peut-être là la raison d’un désir soudain de rematérialiser le monde.

Il y a, parmi les œuvres conséquentes à l’émergence des technologies du numérique dans la société, donc dans l’art, celles qui sont postérieures à l’Internet. Non pas que nous en ayons fini avec un usage immodéré du réseau, mais parce qu’elles ont été extirpées des fermes de calcul pour être présentées dans le White Cube, dispositif de monstration privilégié par les principaux acteurs du monde de l’art contemporain. On parle alors, outre-Atlantique, d’une tendance ”post internet” de l’art que l’artiste berlinois Aram Bartholl illustre parfaitement en “floutant” les limites entre virtuel et réel. Car il est temps d’extraire les pratiques du réseau pour les recontextualiser dans les espaces d’art comme nous le faisons avec l’œuvre en ligne de Rafaël Rozendaal. Totalisant déjà plusieurs millions de visiteurs, elle est projetée sur un mur blanc et accompagnée d’un cartel, tout simplement. C’est en faisant des allers-retours entre l’Internet et ses conséquences artistiques, que nous mesurons les similitudes entre les univers imbriqués qui sont les nôtres. Allant jusqu’à effectuer des mouvements de va-et-vient entre le passé et le présent comme le fait Clement Valla qui dissocie les modèles de leurs représentations pour mieux les appréhender réassemblés. La question de la représentation, au travers des dispositifs machiniques, étant au centre des recherches plastiques de Thibault Brunet, un photographe dont l’appareil connecté est résolument global.

Les conséquences, parfois sont graves, comme le sont celles inhérentes aux frappes de drones évoquées par Jean-Benoit Lallemant avec ses objets qui, subrepticement, s’animent. Car il est, à Montreuil, des objets qui “prennent vie”, faisant ainsi échos au thème de la Biennale internationale des Arts Numériques de Paris en Île-de-France, Prosopopée (initiée par Gilles Alvarez), dont l’exposition « Conséquences » est une composante. Sachant que la vie, celle-là même de l’artiste Bertrand Planes, devient l’unité de mesure d’un temps connecté. A l’ère où nos montres deviennent intelligentes au point de livrer les données biométriques qui témoignent de nos activités. Mais qu’est-ce que la durée d’une vie au regard de la vitesse de libération que Laurent Bolognini met en scène avec des circonvolutions qui sont celles de l’infiniment petit comme celles de l’infiniment grand ? Et que démontre Renaud Auguste-Dormeuil en présentant les cartes des cieux en l’état où ils étaient la veille de grands bombardements ? « L’art, c’est une machine à fabriquer de l’invisible », nous dit-il. L’invisible étant aussi le lieu de tous les tissages, de toutes les relations, de toutes les conséquences. Comme dans le travail de Valérie Belin qui, par la superposition des représentations, nous livre de possibles interprétations. Le “coefficient de numérique”, pour reprendre les mots de Norbert Hillaire se référant au “coefficient d’art” de Marcel Duchamp, ni véritablement cause, ni véritablement effet, est parfois indécelable mais il est là, dans l’art comme dans la société que dépeignent les artistes de l’exposition Conséquences.

JPEG - 33.6 ko
Thibault Brunet, Typologie du virtuel, 2014, Photographie, Tirage jet d’’encre sur papier fine art hahnemühle contrecollé sur aluminium, encadrement blanc, verre anti reflet, 100 x 100 cm, Courtesy de l’artiste & Galerie Binôme, Paris

Présentation de l’exposition

Les médias en parlent
- Rue89
- artshebdomedias.com
- heylisten.fr
- connaissancedesarts.com


Autour de l’exposition

L’exposition « L’art et le numérique en résonance 3/3 : Conséquences », ainsi que la programmation associée s’inscrivent dans le cadre de Némo, Biennale internationale des arts numériques - Paris/Île-de-France, produite par Arcadi Île-de-France (octobre 2015 - janvier 2016).

- Mardi 6 octobre 2015 de 18 h à 21 h 30
Vernissage de l’exposition à partir de 18 h,
Entrée gratuite, dans la limite des places disponibles

- Vendredi 9 et lundi 12 octobre 2015 de 10 h à 18 h
Dans le cadre des journées "Portes ouvertes des ateliers d’artistes" de la ville de Montreuil
Venez découvrir la Maison populaire et son histoire au travers d’une visite guidée de ce lieu atypique. Vous pourrez également poursuivre ce moment avec une visite commentée de l’exposition « L’art et le numérique en résonance 3/3 : Conséquences ».
Entrée libre, sur demande à l’accueil

- Vendredi 20 novembre 2015 de 20 h à 22 h
L’Art, Le Numérique et La Collection
Table Ronde : Modération par Dominique Moulon, commissaire invité.


En présence de Philippe Riss, fondateur et directeur la galerie parisienne XPO, d’Hampus Lindwall, musicien et collectionneur, et de Bertrand Planes, artiste présenté dans l’exposition « Conséquences ».

Réservations conseillées par téléphone au 01 42 87 08 68
Entrée gratuite, dans la limite des places disponibles

- Samedi 28 novembre 2015 de 13 h à 19 h
Taxi Tram
Visites commentées de trois expositions d’art contemporain en Ile-de-France.
Rendez-vous à 15 h 45 à la Maison populaire pour assister à la visite guidée de l’exposition « L’art et le numérique en résonance 3/3 : Conséquences » en présence du commissaire en résidence Dominique Moulon et des artistes Thibault Brunet, Laurent Bolognini et Bertrand Planes.
Le trajet du taxi Tram du 28 novembre 2015, sera exceptionnellement accompagné par le dispositif : Silent Entertainment
Découvrez les expositions et le déroulé du parcours sur www.tram-idf.fr
Inscriptions obligatoires au parcours par téléphone au 01 53 34 64 43 ou par email à taxitram@tram-idf.fr
Tarif plein : 7 € / Tarif réduit : 4 €

- Jeudi 3 décembre 2015 de 20 h 30 à 23 h
La Nouvelle Vague Numérique
Soirée de projection de six courts-métrages réalisés par les étudiants de l’École du Fresnoy, studio national des arts contemporains.
Projection suivie d’une discussion en présence de Dominique Moulon, commissaire invité et Eric Prigent, coordinateur pédagogique création numérique au Fresnoy, Studio national des arts contemporains, Tourcoing.
Au Cinéma Le Méliès à Montreuil
Réservations obligatoires
Entrée gratuite, dans la limite des places disponibles

- Samedi 12 décembre de 18 h à 22 h
À partir de 18 h soirée de finissage de l’exposition « L’art et le numérique en résonance 3/3 : Conséquences » et lancement du catalogue « Art et numérique en résonance ».
Entrée libre

À 19 h Un faible degré d’originalité - version bêta
Conférence-in-progress de et avec Antoine Defoort.
Réservations conseillées par téléphone au 01 42 87 08 68
Tarif unique à 5 €

- Les samedis 17 octobre, 14 novembre et 5 décembre 2015 de 14 h 30 à 17 h
Parcours en famille
Rendez-vous mensuel pour les enfants âgés de 6 à 10 ans et leurs parents pour appréhender de façon ludique la création contemporaine.
Réservations obligatoires, jusqu’à la veille de la date de la visite, par téléphone au 01 42 87 08 68 ou par mail à mediation@maisonpop.fr
Entrée gratuite

Portfolio

© Aurélie Cenno

© Aurélie Cenno

Image : 0 | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 |...

Informations

- Centre d’art ouvert du lundi au vendredi de 10 h à 21 h
Le samedi de 10 h à 16 h 30
Fermé les dimanches, jours fériés et vacances scolaires
Le Centre d’art est accessible aux personnes à mobilité réduite
Entrée libre

- Accessible aux personnes à mobilité réduite

- Visites commentées gratuites : Individuels, sur demande à l’accueil. Groupes et formule Parcours en famille, sur réservation : par téléphone au 01 42 87 08 68 ou par mail à Juliette Gardé, chargée des publics et de la médiation culturelle

- Contact presse : Sophie Charpentier, chargée de communication

Le Centre d’art de la Maison populaire est soutenu par le ministère de la Culture et de la Communication - DRAC Ile-de-France, le Conseil régional d’Ile-de-France, le Conseil général de la Seine-Saint-Denis et la Ville de Montreuil.

La Maison populaire membre de tram, réseau art contemporain Paris/Ile-de-France et participe au Parcours Est une initiative des structures dédiées aux Arts visuels de l’Agglomération Est Ensemble. Elle est également membre de L’association des galeries.

Partager

À venir
Du 5 octobre au 10 décembre 2016
Saison 2015-2016
Du 4 mai au 2 juillet 2016
du 4 mai au 2 juillet 2016
Du 13 janvier au 26 mars 2016
de janvier à décembre 2016
Du 7 octobre au 12 décembre 2015
Les archives par année
Rechercher sur le site
Haut de page