Cinéma & vidéo

Carte blanche à la réalisatrice Camille Ducellier

mercredi 25 janvier 2012 à 20 h 30

Dans le cadre de l’exposition Plus ou moins sorcières 1/3 : Ambivalence d’une figure

projections suives d’une discussion autour de la question du genre et de la transgression de la norme.

  Sorcières mes soeurs de Camille Ducellier (France, 2010, 30’)

"Sorcières, hameçons du diable, tisons d’enfer... Quelles sont ces femmes qui incarnent le danger des époques ? Féministes pour sûr, souterraines parfois et singulières dans leur démarche, voilà quelques sorcières d’aujourd’hui, qui ont croisé mon regard". Camille Ducellie

  The ballad of Genesis and Lady Jaye de Marie Losier (USA, 2011, 1h12)

JPEG - 144 ko

The ballad of Genesis and Lady Jaye retrace l’histoire hors du commun de l’artiste Breyer P-Orridge Genesis et de sa femme et partenaire artistique, Lady Jaye Breyer P’Orridge, qui par amour ont décidé tous deux de se fondre en une seule entité. Artiste majeur de l’avant-garde new-yorkaise de ces 30 dernières années, considéré comme l’un des pères de la musique industrielle, Breyer P-Orridge Genesis a défié les limites de l’art et de la biologie. En 2000, il débute une série d’opérations (plastiques) afin de ressembler trait pour trait à sa femme, une performance risquée, ambitieuse et subversive.

Lire la présentation de l’exposition Plus ou moins sorcières

Informations

une collaboration entre le Cinéma Méliès et la Maison populaire
Au cinéma Georges Méliès
Centre commercial, 93100 Montreuil
M° 9 Croix-de-Chavaux

La séance a lieu à 20 heures. Pour des raisons relatives à la disponibilité du film, vérifier qu’elles ont bien lieu, ainsi que l’horaire qui peut varier selon la durée de la projection, auprès du cinéma Le Méliès 01 48 58 90 13, ou de la Maison populaire 01 42 87 08 68.

Tarif plein : 6, 50 €
Tarif réduit : 5 €
(Montreuillois, - de 18 ans, + de 60 ans, étudiants, adhérents de Renc’Art au Méliès)
Tarif carte de 10 places : 46 € (non nominative, valable 1 an)
Tarif préférentiel : 4 € (chômeurs, RSA, familles nombreuses)

Partager

Haut de page