Écran social

Géographies fracturées #1

mercredi 28 octobre 2009 à 20 h30

Film > Les Attracteurs étranges de Federica Bertelli (France, 2004, 1 h 10)

en présence de la réalisatrice, d’Yovan Gilles, membre du comité de rédaction Les Périphériques vous parlent et de l’association le Peuple qui manque.

L’idée centrale développée dans le film, à savoir la mondialité, précède le phénomène récent de la mondialisation économiste. Cette réflexion, qui a pour but le dépassement des repliements identitaires, nous invite à porter un autre regard sur le monde actuel en prenant en considération « la créolisation », « le métissage culturel qui produit de l’imprévisible », selon Édouard Glissant. Il s’agit de consentir, comme l’affirme l’écrivain, à « la valeur tremblante non pas seulement des métissages culturels mais, plus avant, des cultures de métissage, qui nous préservent peut-être des limites ou des intolérances qui nous guettent ».

Vidéo contemporaine et cinéma des Suds / Frontières, cartographies et imaginaires hybrides

« Comment écrire alors que ton imaginaire s’abreuve, du matin jusqu’aux rêves, à des images, des pensées, des valeurs qui ne sont pas les tiennes ? Comment écrire quand ce que tu es végète en dehors des élans qui déterminent ta vie ? Comment écrire, dominé ? » Patrick Chamoiseau, dans Écrire en pays dominé.

Le peuple qui manque, structure de programmation et de distribution de films, propose un cycle de projections, panorama de la vidéo et du cinéma contemporains issus des « pays du Sud » (Amérique du Sud, Afrique, Asie, Moyen Orient), mais aussi des « périphéries du Nord », comme autant de voix décentrées qui viennent exploser les frontières, défaire les identités nationales, fracturer nos géographies.

Ces séances présenteront ainsi un corpus de films et vidéos, qui décentrent les regards et renversent les perspectives et les hégémonies, depuis les expériences de la frontière, des migrations, de l’exil, des processus de créolisation, pour l’invention d’une « Internationale ex-centrique ».

Informations

Projections suivies d’une discussion.

Une collaboration entre la Maison populaire, le cinéma Le Méliès et l’association Le Peuple qui manque (www.lepeuplequimanque.org).

Les séances ont lieu à 20 heures. Pour des raisons relatives à la disponibilité du film, vérifier qu’elles ont bien lieu, ainsi que l’horaire qui peut varier selon la durée de la projection, auprès du cinéma Le Méliès 01 48 58 90 13, ou de la Maison populaire 01 42 87 08 68.

Pour la projection un droit d’entrée est perçu :
 tarif plein : 5,50 euros
 tarif carte passion et - de 25 ans : 4,35 euros
(réservé aux Montreuillois, aux habitants du 20e arrondissement, et aux adhérents Renc’Art munis de leur carte, chômeurs)
 carnet de 10 places : 39 euros

La rencontre a lieu ensuite, l’entrée y est libre et gratuite dans la limite des places disponibles.

Au cinéma Georges Méliès
Centre commercial
M° Croix-de-Chavaux (ligne 9)
93100 Montreuil

Partager

Haut de page