Accueil > Expositions > Centre d’art > Un plan simple 3/3 (Écran)

Un plan simple 3/3 (Écran)

du 30 septembre au 12 décembre 2009
vernissage mardi 29 septembre à partir de 18 h

Gaëlle Boucand, Peggy Buth, Barbara Bloom, Parastou Forouhar, Andrea Fraser, Andrew Grassie, Norma Jeane, Laura Lamiel, Riccardo Previdi, Kiki Smith, Julien Tiberi
Une proposition du collectif de commissaires d’exposition Le Bureau/

Catalogue dis­po­ni­ble, lire à son propos l’arti­cle publié sur le site de lacri­ti­que.org.

Après Perspective et Scène, Écran est le der­nier volet du cycle Un plan simple pro­posé par le col­lec­tif de com­mis­sai­res Le Bureau/ à la Maison popu­laire. Tandis que Scène pro­po­sait une expé­rience col­lec­tive d’après le modèle théâ­tral, Écran pri­vi­lé­gie une appro­che plus indi­vi­dua­li­sée des œuvres. L’écran, sur­face de pro­jec­tion et de désir his­to­ri­que­ment lié au cinéma, est aussi pensé dans son usage quo­ti­dien d’inter­face d’infor­ma­tion et de com­mu­ni­ca­tion, où s’active une situa­tion à la fois privée, sou­vent dans un cadre domes­ti­que, et connec­tée à l’exté­rieur, à l’espace public.

JPEG - 95.1 ko
Vue de l’exposition

Que ce soit avec le cinéma, l’ordi­na­teur ou la télé­vi­sion, l’écran est assi­milé à une fenê­tre de tous les pos­si­bles dans laquelle les spec­ta­teurs se pro­jet­tent. Cette expé­rience peut être une forme publi­que mais également domes­ti­que, sug­gé­rant par-là même une modu­la­tion entre quête d’inté­rio­rité ou d’exté­rio­rité, entre sur­face plane et fenê­tre ouverte sur le monde. L’écran est aussi ce qui se pose entre, un inter­mé­diaire entre l’indi­vidu et le col­lec­tif, mais aussi ce qui fait écran, un média.
L’accro­chage de Un plan simple 3/3 (Écran) accen­tue cet aspect ambigu et double de la rela­tion à l’écran en pro­po­sant une mise en scène des œuvres qui ne se révè­lent pas d’emblée au spec­ta­teur entrant dans l’espace d’expo­si­tion du centre d’art. En effet, la scé­no­gra­phie pro­pose une vision glo­bale de l’expo­si­tion, mais par­tielle, que le visi­teur est ensuite libre de péné­trer.

JPEG - 105.7 ko
Vue de l’exposition

Dans cette expo­si­tion, l’écran est avant tout consi­déré comme une inter­face avec le visi­teur et comme l’une des formes sym­bo­li­ques de cons­truc­tion moderne de l’image. Ainsi, cha­cune des œuvres pré­sen­tées dans l’expo­si­tion permet une façon dif­fé­rente d’appré­hen­der notre rap­port à l’écran, et au-delà de cet écran. Certaines œuvres, a priori déco­ra­ti­ves, se révè­lent vec­teurs d’un mes­sage poli­ti­que, comme les pièces de l’artiste ira­nienne Parastou Forouhar, les pho­to­gra­phies et sculp­tu­res de Kiki Smith ou les moquet­tes lacé­rées de Peggy Buth. D’autres ques­tion­nent la maté­ria­lité et les pro­mes­ses tech­ni­ques géné­rées par l’écran, à l’image des pan­neaux ciné­ti­ques de Riccardo Previdi, les ins­tal­la­tions rétro-pro­jec­ti­ves de Gaëlle Boucand ou encore celles de Laura Lamiel. Andrew Grassie pro­pose quant à lui des tableaux hyper­réa­lis­tes uti­li­sant la pein­ture comme une inter­face docu­men­taire. Les ins­tal­la­tions de Barbara Bloom ou Norma Jeane révè­lent les traces phy­si­ques pos­si­bles qu’une œuvre peut lais­ser sur le spec­ta­teur, tout comme Andrea Fraser joue avec les inter­fa­ces désor­mais omni­pré­sen­tes dans les musées. Enfin, Un plan simple 3/3 (Écran) est l’occa­sion de décou­vrir une pièce de Julien Tiberi pro­duite spé­cia­le­ment pour l’occa­sion.

JPEG - 117.6 ko
Gaëlle Boucand

Hospitalités 09
Evénement dans la cadre du réseau Tram, qui fédère les 28 lieux d’art contem­po­rain d’Ile de France.
Le samedi 3 octo­bre 2009
Navette Maison popu­laire de Montreuil - Domaine dépar­te­men­tal de Chamarande

Cette jour­née sera l’occa­sion d’appré­hen­der de façon iné­dite l’envi­ron­ne­ment urbain du quar­tier de la Maison popu­laire, puis, une visite inat­ten­due du parc de sculp­tu­res du Domaine de Chamarande. Ces deux pro­me­na­des per­met­tront aux visi­teurs de se fami­lia­ri­ser et de se pro­je­ter dans l’uni­vers des artis­tes qui seront des média­teurs hors-normes.
En écho à l’expo­si­tion Un plan simple 3/3 (Ecran), Olivier Soulerin pro­po­sera une balade/per­for­mance dans le quar­tier de La Maison popu­laire. L’artiste choi­sira des lieux mon­treuillois qui l’inté­resse et par­lera au public des pièces qu’il pour­rait faire dans ces lieux. Cette action fera exis­ter vir­tuel­le­ment des oeu­vres à la façon d’images men­ta­les, per­met­tant également au visi­teur de porter un autre regard sur la ville et son envi­ron­ne­ment urbain.

Olivier Soulerin
Né en 1973, vit et tra­vaille à Montigny-lès-Cormeilles
"Le tra­vail d’Olivier Soulerin se situe de façon mou­vante à la lisière de la pein­ture et de la sculp­ture. Cependant, l’enjeu de son tra­vail s’arti­cule sys­té­ma­ti­que­ment par rap­port au lan­gage formel de la pein­ture, où ce que vous voyez est (pas tou­jours) ce que vous avez. Cette pein­ture hybride cons­ti­tue une matière pre­mière qu’il détourne en pre­nant comme sup­port l’archi­tec­ture, la sculp­ture ou encore des tissus impri­més. Sa stra­té­gie visuelle opère élégamment et sans effort des allers-retours entre des phé­no­mè­nes opti­ques situés à un niveau de micro-vision (qui peu­vent être dif­fi­ci­les ou pres­que impos­si­ble à dis­cer­ner) et des inter­ven­tions archi­tec­tu­ra­les à grande échelle (dans les­quel­les il peut sou­vent être dif­fi­cile ou pra­ti­que­ment impos­si­ble de se repé­rer phy­si­que­ment)."

Ressources

  • Télécharger : Dossier de presse (PDF – 274.4 ko)
  • Télécharger : Dossier pédagogique (Écran) (PDF – 1006.3 ko)
  • Informations

    Evénement dans le cadre de l’exposition :
    Mercredi 18 novembre à 20h : Séance de projection de films

    Cette séance de projection de films traite de la question de l’écran dans le cinéma expérimental. En effet, dès les années 1960, certains cinéastes tentent de s’émanciper du dispositif traditionnel de projection pour proposer Split Screen, Expanded Cinema et autres performances dans lesquels l’écran est considéré selon un nouvel angle.

    Entrée libre

    Partager

    Saison 2009-2010
    jusqu’au 2 juillet 2010
    jusqu’au 20 mars 2010
    de janvier à décembre 2009
    du 30 septembre au 12 décembre 2009
    Les archives par année
    Rechercher sur le site
    Haut de page