Exposition

Textopoly

Du 15 avril au 14 juin 2013

Version Beta

Textopoly, œuvre interactive littéraire à découvrir en exclusivité sur le site de la Maison populaire.
À découvrir online et sur les postes informatiques à la Maison populaire à partir du 15 avril.

Textopoly

Le Textopoly est un outil d’écriture et de lec­ture ori­gi­nal, sous la forme d’une carte a priori sans limi­tes, ouvert à tous sur ins­crip­tion. A décou­vrir online et sur les postes infor­ma­ti­ques à la Maison popu­laire.

Le Textopoly repose sur le cons­tat que l’écriture, sous toutes ses formes, est deve­nue une pra­ti­que quo­ti­dienne, très lar­ge­ment ré- pandue et en nette recru­des­cence : lors­que nous com­po­sons nos SMS, nos emails, nos posts sur les réseaux sociaux, nos blogs, nos com­men­tai­res à tel ou tel arti­cle, nous deve­nons de fait auteurs de textes.

Le Textopoly cher­che à sti­mu­ler la liberté des écritures dans le cadre des muta­tions tech­ni­ques actuel­les, qui reconfi­gu­rent le rap­port entre écriture et ora­lité, entre créa­tion indi­vi­duelle et col­lec­tive, et entre le texte et l’espace de pro­duc­tion dans lequel il s’ins­crit.
L’objec­tif est de per­met­tre à qui le voudra de décou­vrir une nou­velle manière d’écrire et de lire, en par­ti­ci­pant à la créa­tion d’un texte commun, non-linéaire et ouvert. Cette démar­che conduit à porter une atten­tion par­ti­cu­lière aux condi­tions maté­riel­les de pro­duc­tion des textes et aux outils qu’on emploie pour les fabri­quer.

Rupture avec le modèle de la page hérité du livre papier, le Textopoly se com­pose de cases de taille modu­la­ble où l’on peut ins­crire du texte, des images et du son. Chaque case pos­sède ses pro­pres coor­don­nées dans l’espace car­to­gra­phi­que.
Des modes spé­ci­fi­ques (Explorer, Écrire…) ainsi qu’une molette de zoom faci­li­tent la navi­ga­tion sur la carte, où l’on se déplace en cli­quant-glis­sant sur les cases plei­nes. L’uti­li­sa­teur peut aussi créer des che­mins de lec­ture en reliant cer­tai­nes cases de son choix.

Le Textopoly est un espace en ligne com­pa­ra­ble à une immense carte, dans lequel chacun peut placer des textes, des images et des sons.

Comment ça marche ?
La lec­ture seule est ouverte à tous. Pour écrire et uti­li­ser cer­tai­nes fonc­tions comme les che­mins de lec­ture, il faut d’abord s’ins­crire (puis acti­ver un lien envoyé par mail : bien sur­veiller votre boîte spam après l’ins­crip­tion)

Comment lit-on sur le Textopoly ?
De plu­sieurs maniè­res. On peut se pro­me­ner sur la carte, au gré de ses envies. Si on repère une séquence qui nous inté­resse par­ti­cu­liè- rement, on peut tracer un chemin entre plu­sieurs textes, pour parta- ger ensuite ce par­cours avec d’autres. Ce rôle d’ « éditeur » donne lieu à un mode de visua­li­sa­tion par­ti­cu­lier des textes, en colon­nes, qui est plus pra­ti­que pour une lec­ture pro­lon­gée et permet de pro­duire des docu­ments PDF impri­ma­bles.

Réalisé par le centre d’art de La Panacée à Montpellier, le Textopoly accueille des artis­tes pour des pério­des de créa­tion : dans le cadre de leur rési­dence, ils pro­dui­sent une œuvre tex­tuelle et visuelle iné­dite, qui s’ins­crit dans un format nou­veau, radi­ca­le­ment dif­fé­rent de celui de l’imprimé.

La pre­mière rési­dence est consa­crée au projet Général Instin, mené par Eric Caligaris, Patrick Chatelier, SP38 et Benoît Vincent, pour en savoir plus...

Portfolio

Image : 0 | 1 | 2 | 3 | Tout afficher

Informations

Le Textopoly est une commande de la Panacée, centre d’art de la Ville de Montpellier.

Équipe de production :
Eli Commins (conception et suivi du projet)
David Olivari (développement open-source)
Intactile - Claire Ollagnon (design d’interaction)
Adrien Revel + Baptiste Genoyer (ABRG) : graphisme, programmation de l’interface graphique

Partager

Haut de page