Le centre d’art

Le Centre d’art de la Maison populaire accueille depuis 1995 des expositions d’art contemporain dans lesquelles se côtoient artistes de renom international et jeunes artistes soutenus dans leur création. Il est aujourd’hui bien implanté dans le réseau TRAM qui regroupe 29 lieux d’art d’Ile de France et renforce chaque année ses actions de médiation. Conçu tel un laboratoire, le centre d’art est un lieu de recherche et d’expérimentation, de mise à l’épreuve d’hypothèses de travail. Chaque année la programmation est confié à un nouveau commissaire.

JPEG - 193.7 ko
Christophe Gallois, Emilie Renard, Aurélie Voltz

Un espace d’excellence, tremplin pour de jeunes artistes et curateurs.
Le centre d’art offre aux adhérents de la Maison populaire ainsi qu’aux publics extérieurs le meilleur de la production artistique actuelle. Des artistes de renom y croisent de jeunes artistes émergeants qui bénéficient d’un soutien à la création à travers la production de nouvelles œuvres spécifiquement conçues pour l’exposition. De nombreuses œuvres ont ainsi été produites depuis 1995 ; propriété de l’artiste, elles ont rejoint le marché de l’art, certaines ont été acquises par des collectionneurs privés, d’autres par des collections publiques et ne cessent de voyager d’expositions en expositions depuis lors. Si les curateurs chargés de la direction artistique des expositions sont jeunes, ils sont parmi les plus actifs de la scène actuelle. Sont passés par ici Claire Le Restif, Jean-Charles Massera, Gérard-Georges Lemaire, Estelle Pagès, Yves Brochard, François Piron, Emilie Renard, Aurélie Voltz, Christophe Gallois, le collectif Le Bureau/, Florence Ostende, Raphaele Jeune... Les trois expositions successives dont ils ont la charge sont pour eux la possibilité de mener à bien un projet d’envergure, avec l’édition d’un catalogue à la clef. Cette opportunité constitue pour eux une carte de visite précieuse dans un début de carrière artistique.

JPEG - 151.2 ko
Biennale d’art contemporain en Seine-Saint-Denis 2006
Commissaire Emilie Renard
Tatiana Trouvé Polders, Dewar & Gicquel Grit, Gyan Panchal uoel, laste stel.
Production Maison populaire
Photo Marc Domage

Un questionnement constant
La notion de laboratoire de l’art est toujours réaffirmée, le centre d’art est un lieu d’expériences, c’est-à-dire de mise en question, de recherche, d’hypothèses renouvelées autour de la question qu’est ce que l’art aujourd’hui ? Une question insoluble au vu de la diversité des propositions artistiques contemporaines. Les expositions collectives sont le résultat d’un processus de recherche artistique. À chaque exposition un nouveau questionnement pour tenter de définir, sans circonscrire, à la manière du photographe, un angle de vue particulier, une vision nouvelle, comme une tentative de fixer un instantané dans le prisme de l’art contemporain. Les conférences Art in vivo permettent de nouveaux points d’entrée dans l’exposition par le regard d’un philosophe, artiste, cinéaste, etc. Elles peuvent aussi prendre la forme de projection ou de séance d’écoute. Le cycle mensuel Sun in your head , un espace dédié à la projections de la vidéo et du film d’artiste, est l’occasion de rencontrer des personnalités du monde des arts et/ou de la pensée, dont la programmation repose sur des cartes blanches. Véritable kaléidoscopie de la création artistique où sont présentées des œuvres désormais faisant parties du patrimoine et celles d’une actualité brûlante. Espace de découverte et redécouverte.

JPEG - 99.7 ko
( ) Second volet du cycle Neutre intense 2008
Commissaire Christophe Gallois
Photo Marc Domage

Le rayonnement de la Maison populaire
Un rayonnement local, régional, national mais aussi international, les publics du centre d’art sont divers, les adhérents, montreuillois, parisiens, franciliens viennent visiter les expositions. Mais nous recevons aussi des critiques d’art internationaux, ainsi que des journalistes du monde entier. Les retours dans la presse sont des plus explicites, dans le Beaux arts magazine n° 275 de septembre 2007, il est question de « Paris et l’art contemporain - Les 28 lieux qui comptent » en page 57 on peut lire « La banlieue ose ce qu’à Paris on ne saurait voir. Centres d’art et musées multiplient les initiatives les plus expérimentales, à quelques minutes de la capitale. Montreuil. Des partis pris radicaux. C’est un petit espace en haut d’une colline. Mais il s’y passe des choses très excitantes. Proposant chaque année à un commissaire indépendant d’intervenir dans ses murs, ce centre d’art organise avec lui trois expositions par an. Des propositions radicales, sans concession aux modes ni au spectaculaire. Sont déjà passés ici Boris Achour, Stéphane Calais, Mathieu Mercier… ». (Emmanuelle Lequeux).

JPEG - 104.7 ko
Visite-atelier de l’exposition L’homme nu. Volume 2 : Paysages visités
Commissaire Aurélie Voltz

Une mission, un engagement, des valeurs…
Un rayonnement international mais surtout un travail de proximité. Le Centre d’art tient parfaitement sa place au sein de la structure dont l’objectif est l’éducation populaire, c’est à dire de donner accès à tous à une extrême qualité de programmation. Le Centre d’art a aussi parfaitement sa place dans le tissu des lieux d’exposition du département et de la Région Ile de France dont il reçoit les subventions pour son fonctionnement via la DRAC (Direction régionale des affaires culturelles) et le Bureau des arts visuels et cinéma du Conseil général de la Seine-Saint-Denis. Si les actions du Centre d’art sont financées par ces instances publiques, c’est grâce à la qualité de ses propositions artistiques mais aussi grâce à son engagement envers les publics. Nous recevons aussi le soutien de la Ville de Montreuil avec qui nous sommes liés contractuellement pour assurer les missions de création, de production et de médiation qui nous sont chères.

JPEG - 125.9 ko
Ronan le Grand lors des Vendredis du professeur Arthécimus
Exposition Féminin/masculin dans le cadre d’Une œuvre à soi, en partenariat avec le conseil général de la Seine-Saint-Denis et sa collection publique d’art contemporain et la Ville de Montreuil.

Nous développons des projets de création pédagogique avec différents partenaires.
Cinq lycées et cinq centres d’art avec le Frac Île-de-France qui consiste en la mise en la réalisation d’une exposition d’œuvres issues de la collection publique du Frac (Fonds Régional d’Art Contemporain) au sein du Lycée Jean Jaurès.
Les ateliers Arthécimus permettent la rencontre créatives entre un artiste et les enfants des Centres de loisirs montreuillois, menés en partenariat avec la ville de Montreuil.
Les parcours La culture et l’art au collège sont des workshop menés par un artiste avec une classe de collège, en partenariat avec le Conseil général de Seine-Saint-Denis.
D’autres actions s’adressent aux jeunes publics :
Une œuvre à soi, en partenariat avec le Conseil général de la Seine-Saint-Denis et sa collection publique d’art contemporain, consiste en trois expositions annuelles d’œuvres extraites de la collection et choisies par les dix enseignants participants. Chaque classe impliquée (du CP au BTS) bénéficie d’ateliers du regard animés par Ronan le Grand, conférencier spécialisé.
Les visites-ateliers des expositions du Centre d’art permettent aux scolaires d’expérimenter par la pratique des notions abordées dans la visite de l’exposition.
Les Goutez l’expo ! sont des gouters animés permettant aux familles de découvrir l’exposition à travers le jeu.
Les visites commentées s’adressent également aux adultes, adhérents, Montreuillois, etc… La médiatrice est à la disposition des visiteurs pour les accompagner dans leur découverte de l’exposition, les groupes sont reçus sur rendez-vous. Le centre d’art fait aussi partie des itinéraires des Taxi-tram, ballades artistiques en Ile de France, et des Parcours est , navettes entres les lieux d’art contemporain de l’agglomération.

Résidence curatoriale 2022

The Artificial Kid

De janvier à décembre 2022

En 2022, la commissaire d’exposition Elsa Vettier sera en résidence curatoriale à la Maison populaire de Montreuil pour présenter le cycle d’expositions The Artificial Kid.
Au programme de ce cycle, 3 expositions, dont le premier volet, « Aquarium », sera exposé du 26 janvier au 23 avril 2022.
Exposition

Systm Soupir

Du 13 septembre au 11 décembre 2021

vernissage samedi 11 septembre 2021 de 14 h à 19 h

Commissaire en résidence : Thomas Conchou
Artiste : Lou Masduraud
Visite de l’exposition systm soupir

Visite faite maison

vendredi 8 octobre à 17 h

Dans le cadre des Portes Ouvertes des Ateliers d’Artistes de la ville de Montreuil

Week-end d’ouverture

Moteur Ideal

samedi 2 octobre 2021 de 19 h à 2 h du matin

Dans le cadre de la Nuit Blanche Métropolitaine

Nils Alix-Tabeling & Justin Fitzpatrick
Exposition

Ici sont les dragons 3/3 : Juste fais-le

du 2 octobre au 14 décembre 2019

Vernissage mardi 1er octobre à partir de 18 h

Commissaires en résidence : Marie Koch & Vladimir Demoule
Artistes : Marie-Julie Bourgeois, Louise Desnos, Disnovation.org (Maria Roszkowska & Nicolas Maigret), Alexandre Miraut Korobov, Planète Laboratoire (Ewen Chardronnet et groupe d’artistes Bureau d’études), Davey Wreden, etc.
Résidence curatoriale 2019

« Ici sont les dragons »

de janvier à décembre 2019

Un projet artistique présenté par Marie Koch et Vladimir Demoule.

Exposition

Véritables préludes flasques (pour un chien) 1/4 : Bruit rose

Du 15 janvier au 5 avril 2014

Vernissage le mardi 14 janvier à partir de 18h

Commissaire en résidence : Marie frampier
Artistes : Julien Bismuth, Brian Eno, Marc Etienne, Krištof Kintera, Ragnar Kjartansson, Philip Newcombe, Kristy Perez et Jacob Wren
Exposition

Le Tamis et le sable 3/3 : La Méthode des lieux

Du 2 octobre au 14 décembre 2013

Vernissage le mardi 1er octobre à partir de 18 h

Commissaires en résidence : Anne-Lou Vicente, Raphaël Brunel et Antoine Marchand
Artistes : Meris Angioletti, Guillaume Constantin, Julien Crépieux, Maïder Fortuné, Louise Hervé & Chloé Maillet, Nicolas Maigret, Mark Manders, Odires Mlászho, Giulio Paolini, Sébastien Rémy et Oriol Vilanova