Sun In Your Head

Conférence-projection d’Alain Declercq

samedi 19 mars 2011 à 20 h

présenté par Aliocha Imhoff & Kantuta Quirós de l’association Le peuple qui manque
à la Maison populaire

Alain Declercq (né en 1969 à Moulins, vit et travaille à Paris et à New York) a su imposer son travail sur la scène artistique en affirmant une pratique où la manipulation du visible devient l’objet d’intrigue perceptive. Installations, photographies, dessins, films sont autant de moyens pour explorer les langages du pouvoir et des oppressions qu’ils engendrent. Avec humour, souvent ironie, Alain Declercq se joue des schizophrénies sécuritaires, comme des dispositifs de surveillance. Pour inquiéter la réalité, dévoiler les dispositifs, toutes les stratégies sont offertes : filature, infiltration, enquête. Autant de techniques relevant du roman d’espionnage qu’Alain Declercq a su réinvestir dans ses pièces comme dans les dispositifs d’exposition eux-mêmes.

Une séance conçue par Aliocha Imhoff & Kantuta Quirós.

Cette séance s’inscrit dans le prolongement de la manifestation Que faire  ? Art, film, politique (11-19 décembre 2010), organisée par le peuple qui manque et qui, sous forme de symposium critique et de projections, proposait de revenir sur le renouveau des stratégies critiques et reconfigurations actuelles des liens entre art & politique au sein de l’art contemporain, du cinéma et de la vidéo contemporaine.

Informations

Entrée prix libre
À la Maison populaire

Partager

Haut de page