Cinéma et vidéo

Talking Heads

samedi 16 novembre à partir de 17 h

Performances de Maïder Fortuné, Sébastien Rémy et Oriol Vilanova, dans le cadre de l’exposition Le Tamis et le sable : La Méthode des lieux

En marge d’un film en cours de réalisation sur la reconstruction de la mémoire d’un homme devenu amnésique, Maïder Fortuné propose un récit digressif qui, par anticipation, fait écho à certains objets, personnages ou informations présents dans le film et/ou son processus de construction.

Activant la cartographie qu’il présente dans l’exposition, Sébastien Rémy imagine une performance-conférence autour de ses recherches sur les liens qu’entretiennent espace de la mémoire et environnement urbain.

JPEG - 244.2 ko
Oriol Vilanova, « La Cire qui brûle », 2013
Courtesy l’artiste

Convoquant la figure d’Hubert Robert, premier conservateur du Louvre, Au revoir d’Oriol Vilanova véhicule une réflexion sur l’espace muséal et la patrimonialisation, ainsi que sur leurs rapports complexes à la mémoire.

Informations

Gratuit

Partager

Haut de page