Séminaire

Chaosmose de Felix Guattari

mardi 8 novembre 2011 de 20 h à 22 h

Une lecture publique et collective de "Chaosmose" de Félix Guattari, éd. Galilée, Paris, coll. L’Espace critique, 1992

Avec les philosophes Isabelle Stengers et Anne Sauvagnargues
Lecture du chapitre « L’hétérogénèse machinique » (chap. 2, pp. 53-84)

Ponctuation artistique avec Damien Schultz, comédien et Flore Garcin-Marrou, doctorante à l’université Paris IV, metteur en scène

Une collaboration de la revue Chimères, la Maison populaire et Mains d’Œuvres

Séance ayant lieu à Mains d’Œuvres

Isabelle Stengers
Chimiste devenue philosophe, professeure à l’Université Libre de Bruxelles, Isabelle Stengers s’est fait connaître par La nouvelle alliance, livre écrit avec Ilya Prigogine (1978) et traitant du temps et de l’irréversibilité, à partir à la fois des sciences physiques et des sciences humaines. Elle a travaillé sur « l’Invention des sciences modernes », mais aussi sur leur envers, et sur le régime de la croyance dans les sciences et dans les thérapies. Avec ses étudiantes et étudiants elle développe réflexion et expérimentation sur l’écologie des pratiques dans différents domaines : insertion des femmes dans l’université, catastrophes naturelles, « sorcellerie capitaliste ». Elle travaille à valoriser les positions intellectuelles minoritaires. Membre du comité de lecture de Multitudes elle a publié :

  • L’invention des sciences modernes, Paris, La Découverte, 1993 (réédition Flammarion, « Champs » n°308)
  • Sciences et pouvoirs. Faut-il en avoir peur ? Bruxelles, Labor, 1997 (réédition La Découverte).
  • Cosmopolitiques, Paris, La Découverte /Les Empêcheurs de penser en rond, en 7 volumes : La guerre des sciences ; L’invention de la mécanique ; Thermodynamique : la réalité physique en crise ; Mécanique quantique : la fin du rêve ; Au nom de la flèche de temps : le défi de Prigogine ; La vie et l’artifice : visages de l’émergence ; Pour en finir avec la tolérance.
  • La guerre des sciences aura-t-elle lieu ? , Paris, Les Empêcheurs de penser en rond, 2001.
  • L’Hypnose entre magie et silence, Paris, Les Empêcheurs de penser en rond, 2002.
  • Penser avec Whitehead, Paris, Le Seuil, « L’ordre philosophique », 2002.
  • La Vierge et le neutrino. Quel avenir pour les sciences ?, Paris, Les Empêcheurs de penser en rond, 2006.
  • Au temps des catastrophes. Résister à la barbarie qui vient, Paris, La Découverte, 2008.

Anne Sauvagnargues
Spécialiste de philosophie contemporaine, en particulier de Deleuze et Guattari, Anne Sauvagnargues est professeure à l’Université Paris-Ouest Nanterre La Défense. Elle dirige avec Fabienne Brugère la collection « Lignes d’art », aux PUF. Membre du comité de rédaction des revues Chimères et Multitudes, elle a publié notamment :

  • Deleuze et l’art, Paris, PUF, 2005 ;
  • Deleuze. L’Empirisme transcendantal, Paris, PUF, 2010.
  • « Les symptômes sont des oiseaux qui cognent du bec contre la fenêtre », Chimères n°72, 2010.
  • « Guattari : Un cavalier schizoanalytique sur le plateau du jeu d’échecs politique », in Multitude n° 34, 2008.
  • « Devenir-animal », Comme des bêtes, Catalogue de l’exposition Comme des bêtes, Musée cantonal des Beaux-Arts, Lausanne, 28 mars-22 juin 2008, Milan, Editions 5 Continents, 2008.
  • « De la variation mineure à la variation continue », in Bruno Gelas et Hervé Micolet (dirs), Deleuze et les écrivains. Littérature et philosophie, Nantes, éditions Cécile Defaut, 2007.
  • « L’image. Deleuze, Bergson et le cinéma », in L’image, Alexander Schnell (dir.), Paris, Vrin, coll. « Thema », 2007.
  • « Deleuze. De l’animal à l’art », in Marrati, Sauvagnargues, Zourabichvili, La philosophie de Deleuze, Paris, PUF, 2004
  • Art et philosophie, Anne Sauvagnargues (dir.), ENS Éditions, 1998.

Informations

Avec le soutien du Conseil Général de la Seine-Saint-Denis

Entrée libre

À Mains d’Œuvres
1 rue Charles Garnier, 93400 Saint-Ouen
M° Porte de Clignancourt
01 40 11 25 25

Prochaine séance à Mains d’Œuvres :
 Mardi 13 décembre à 20 h
Lecture du chapitre « L’hétérogénèse machinique / Métamodélisation schizoanalytique » (chap. 3, pp 72-108)
Avec Francesco Berardi, philosophe, Paul Brétécher et Anik Kouba, psychanalystes
Ponctuation artistique de Thierry Madiot et Françoise Rivalland

De janvier à mars 2012, séances les vendredis à la Maison populaire :
 Vendredi 20 janvier à 20 h
Lecture des chapitres « La chaosmose schizo » et « L’oralité machinique et l’écologie du virtuel » (chap. 4 et 5, pp 109-136 )

 Vendredi 17 février à 20 h
Lecture du chapitre « Le nouveau paradigme esthétique » (chap. 6, pp 137-165)

 Vendredi 16 mars à 20 h
Lecture du chapitre « L’objet écosophique » (chap. 7, pp 165-187)

Partager

Haut de page