Séminaire

L’avenir des droits culturels : un horizon « politique » pour les pratiques d’éducation populaire ?

mercredi 3 février 2010 à 20 h

Travail de la culture et culture du travail

animé par Luc Carton, philosophe, chargé de mission auprès de la Direction générale de la Culture du Ministère de la Communauté française de Belgique où il travaille au développement de l’évaluation des politiques culturelles, notamment au sein de l’Inspection générale pour la Culture.

.../...

L’éducation populaire est une démarche et une méthode, inscrite dans une action civile et collective, organisée par et pour les membres d’une association.
.../...

La recherche d’une nouvelle politique d’éducation populaire doit être progressive et modeste. Le processus susceptible de conduire sa formulation se construira par un dia-logue long, associant collectivités publiques et associations, mouvements locaux et fé-dérations nationales, artistes et intellectuels, acteurs sociaux et politiques.
.../...

L’avenir de l’Education Populaire ? Face au mot d’ordre de la compétition et de la mé-fiance du libéralisme économique, affirmer la confiance, structurer une égale liberté d’expression, d’analyse et de débat des travailleurs, des usagers et des citoyens. Ce qu’on appelle Crise, depuis près d’un quart de siècle, paraît engendré par la résistance des hiérarchies à la montée des capacités culturelles des individus et des groupes ; il y aurait donc formation d’un gigantesque surplus de culture ou, si l’on préfère, aveu d’un déficit des droits, des procédures et des pratiques sociales et politiques, incapables, à inégalités constantes, de mobiliser la sensibilité, l’intelligence, la connaissance et la culture collectivement disponibles.
.../...

Permettre que la démocratie représentative soit habitée par des procédures qui mobili-sent rigoureusement, en tous lieux, la capacité et la volonté des individus et des groupes d’exprimer, d’analyser et de délibérer des contradictions dont ils participent.
.../...

Face à l’extension des logiques marchandes dans l’ensemble des aspects de la vie quoti-dienne ; il s’agit de réinscrire l’économie dans l’horizon de la culture et du politique : in-terroger le sens du travail dans l’emploi salarié, interroger le sens des produits et servi-ces, interroger l’ensemble des relations entre économie et société.

Extrait de l’intervention de Luc Carton
les 5 et 6 novembre 1998, aux Rencontres pour l’avenir de l’éducation populaire,
organisé par le ministère de la Jeunesse et des Sports.

Ressources

  • texte intégrale de l’intervention (PDF – 142.2 ko)
  • Partager

    Haut de page