Séminaire

Corps outil / corps en lutte

mercredi 12 novembre 2008 à 20 h

conférence et débat
Lutter contre les discriminations

Carte blanche à Act-Up Paris

en présence d’Emmanuelle Cosse, juriste, ex-présidente d’Act-Up Paris, rédactrice à Vacarme et de Regards, Marjolaine Dégremont, présidente d’Act-Up Paris, sculpteur, Philippe Mangeot, enseignant en philosophie, ex-président d’Act-Up Paris, rédacteur à Vacarme, Christophe Martet (ex-président d’Act-Up Paris) et Victoire Patouillard, enseignante en Sciences économiques et sociales au lycée Balzac de Paris, rédactrice à Vacarme

JPEG - 54.9 ko
Paris, juin 2008

projection au cours de la soirée de
Last Night I took a Man...
Lecture de David Wojnarowicz
réalisé par Marion Scemama et François Pain
(1989-1998, 4’)

Nous,

femmes et hommes, militantEs, séropositifVEs, séronégatifVEs, hétéro, homo, bi, trans, nous nous sommes engagéEs au sein d’Act up-Paris depuis de nombreuses années ; c’est avec notre corps que nous militons.
Nos corps abîmés, pour certainEs, corps blessés, nos corps mis en avant dans l’action publique, nos corps rassemblés par les manifestations, les rassemblements, et toutes nos réunions ; c’est à travers nos corps et l’image de celui-ci mis en scène, que réside notre force.
Nos corps qui nous échappent parfois, de malades en survie précaire jusqu’en 1995, nous sommes devenus des survivants marqués par les effets secondaires des traitements. Dans cette société de la performance, nous tenons tête grâce à de multiples artifices, des parades que nous mettons en place car nous n’abdiquerons jamais.
C’est parce que le sida affecte notre corps et celui de nos amiEs que nous sommes entrés à Act up et que nous y militons ; c’est en mettant en jeu notre corps que nous avons inventé et produisons une autre politique de lutte contre le sida.

Informations

Entrée libre

Partager

Haut de page