Accueil > Cinéma & vidéo > Sun In Your Head > Sur les traces de la (...)
Sun In Your Head

Sur les traces de la Gravida

Vendredi 2 juin 2006 à 20 h 30

Cette séance se déroulera avec la complicité de Serge Hajlblum, qui échangera avec Raymonde Carasco notamment sur la notion de « traces ».
Serge Hajlblum est né en 1944. Après des études de philosophie, il s’en écarte au profit de la psychanalyse qu’il exerce depuis une trentaine d’années.

Invitée : Raymonde Carasco
Cinéaste, elle nous par­lera de son tra­vail depuis la fin des années 1970.

Raymonde Carasco, Gradiva Esquisse I, 1978, 25’, film 16 mm
« A partir du thème d’une nou­velle de W. Jensen, Gradiva, (un jeune homme amou­reux fou d’une démar­che, ren­contrée sur un bas-relief anti­que et qu’il l’ima­gine d’une jeune pom­péienne), Raymonde Carasco par­vient à trans­for­mer des images pres­que réa­lis­tes en un ballet abs­trait du pas de Gradiva qui ne cesse de se poser au ralenti sur un bas-relief. »
Gérard Courant in Cinéma 79

« Gradiva Esquisse I (1978), étude expé­ri­men­tale d’un mou­ve­ment de marche au ralenti, cons­ti­tue en images une réponse à la ques­tion ana­ly­ti­que élaborée par Freud, celle du féti­che. Avec son mari et opé­ra­teur Régis Hébraud, Raymonde Carasco entre­prend ensuite une immense explo­ra­tion de l’uni­vers des Tarahumaras, qui com­mence en 1978 (Tarahumaras 78) et se pour­suit tou­jours. Partie au Mexique sur les traces d’Antonin Artaud, elle a inventé une forme d’eth­no­gra­phie poé­ti­que qui met l’inven­tion des­crip­tive au ser­vice de l’inves­ti­ga­tion appro­fon­die des mythes. »
Dictionnaire du cinéma, Larousse, 2001

Raymonde Carasco, Tuguri - Tarahumaras 79, 1980, 25’, film 16 mm
« Tutuguri [...], tourné chez les indiens Tarahumaras du Mexique, filme le rite du Tutuguri (une danse cons­truite sur l’espace sacré découpé autour d’une croix) ainsi que celui des Carreras, cour­ses d’hommes et de femmes après une boule qui tra­verse le champ. Film d’eth­no­lo­gue, sans exo­tisme et débar­rassé de toute curio­sité mor­bide, Tutuguri s’atta­che à saisir un état du corps [...]. Filmant un rituel, Tutuguri ne l’annule pas par le simple regard de la caméra (gelé, mis en conserve) ni ne le soumet à une sur­charge esthé­ti­sante. Le film lui garde au contraire toute sa force agis­sante : rythme lan­ci­nant des chants et voix off incan­ta­toire. Et le résul­tat, très beau, envoûte. »
Charles Tesson, "Hyères 80", Cahiers du cinéma.

Informations

Entrée libre

Partager

À venir
Samedi 18 mars 2017 à 18 h
Saison 2005-2006
Vendredi 2 juin 2006 à 20 h 30
Vendredi 19 mai 2006 à 20 h 30
Mercredi 3 mai 2006 à 20 h 30
Vendredi 7 avril 2006 à 20 h 30
Mercredi 5 avril 2006 à 20 h 30
Vendredi 24 mars 2006 à 20 h 30
Mercredi 8 mars 2006 à 20 h 30
Vendredi 24 février 2006 à 20 h 30
mercredi 1er février 2006 à 20 h 15
vendredi 13 janvier 2006 à 20 h 30
mercredi 11 janvier 2006 à 20 h 30
Vendredi 16 décembre 2005 à 20 h 30
Vendredi 18 novembre 2005 à 20 h 30
mercredi 16 novembre 2005 à 20 h 30
Vendredi 28 octobre 2005 à 20 h 30
mercredi 12 octobre 2005 à 20 h 30
Les archives par année
Rechercher sur le site
Haut de page