Sun In Your Head

Zagreb calling

Vendredi 7 avril 2006 à 20 h 30

Intervenante invitée : Ivana Mestrov
Commissaire indépendante, elle travaille notamment pour le Musée d’art contemporain de Zagreb. Outre la sélection des artistes de cette séance, elle nous fera une présentation générale de la production vidéographique et filmique issue de la scène artistique contemporaine zagréboise et montrera quelques extraits d’œuvres historiques des années 1970.

Artiste invitée : Renata Poljak
Artiste d’origine croate, dont le travail prolixe sur la vidéo a été largement diffusé en France, questionne à travers son œuvre la position de la femme et les problèmes socio-politiques locaux. Postdiplômée de l’ERBAN de Nantes en 1999, elle vit entre la France, Vienne (Autriche) et Split (Croatie). Produit par Camera Lucida Productions (Paris) et HFS (Zagreb), De grandes espérance, son premier film, sera présenté en avant-première française.

Les artistes retenus pour cette séance, nés à Zagreb ou entretenant des liens avec cette ville, développent des stratégies narratives ou performatives pour représenter une identité culturelle déconstruite par les événements survenus cette dernière décennie. Oscillant entre des témoignages personnels et une observation - proche du documentaire - de la situation socio-politique actuelle, les films et vidéos de cette séance questionnent la société croate contemporaine en pleine transition, les possibilités et les limites de son évolution. Entre un passé mouvementé toujours omniprésent dans le quotidien et une existence actuelle encore fragile, certaines de ces « histoires » personnelles ou fictionnelles se projettent vers un avenir souhaité voire au contraire déjà pressenti.

Dans les films et vidéos d’artistes sélectionnés, David Maljkovic (né en 1974) s’attache aux possibilités d’une amnésie collective à partir de la mise en scène futuriste d’un bâtiment hautement patrimonial. Renata Poljak (née en 1974) dénonce la violence d’un urbanisme sauvage et celle des hommes dans une société d’après-guerre. Mladen Stilinovic (né en 1947) offre une vision « tragicomique » de la transformation économique que la société croate a subit. Lala Rascic (née en 1977) nous parle d’« identités invisibles ». Vlatka Horvat (née en 1974) travaille sur le fonctionnement de la mémoire à partir de ses souvenirs d’enfance des années 1970 et 1980. Leo Vukelic (né en 1972) et Vladimir Frelih (né 1967) mettent en scène un moment d’insouciance entre amis.

Mladen Stilinovic, Pommes de terres, 2001
4’16’’, vidéo

Vlatka Horvat, Serments et chansons de partisans chantés de mémoire, 2002
22’, vidéo

David Maljkovic, Scène pour le nouveau patrimoine, 2004
4’33’’, vidéo

Vladimir Frelih & Leo Vukelic, Lost Amigos, une bande-annonce pour la partie IV, 2002.
3’02’’, vidéo

Renata Poljak, De grandes espérances, 2005
17’, film 16 mm (production : Camera Lucida Productions, Paris ; HFS, Zagreb).

Lala Rascic, Les Invisibles, 2005
30’, vidéo

Informations

Nous remercions les artistes et leurs ayant-droits, les invités, Croatian Film Clubs’Association, le Musée d’art contemporain de Zagreb, Camera Lucida Productions.

Entrée libre

Partager

Haut de page