Plutôt que rien : démontages

Kel Glaister

vendredi 28 janvier 2011

vendredi 28 janvier : Kel Glaister

A test of my omnipotence
performance, 2011, durée 8 heures

Montage : de 10 h à 18 h
Démontage : 20h30 à 21 h

Le choix d’une journée comme unité de temps pour Plutôt que rien : démontages n’est pas anodin. On peut tout faire en un jour, comme en un mois, en un an ou en une vie. Cette toute puissance d’un individu devant une plage de temps à occuper, Kel Glaister tente de la mettre à l’épreuve dans un corps à corps avec une matière primitive, l’argile. Avec la performance A test of my omnipotence, elle procède tout au long du jour à la confection d’une masse de plus en plus grosse de terre formée en boule, et au va-et-vient de celle-ci, transportée d’un bout à l’autre d’un périmètre délimité comme un terrain de jeu pour deux équipes adverses.

Chaque traversée de la boule marque le passage d’une étape, comme les œuvres qui composent l’exposition traversent le jour et, le soir venu, ont déplié un peu plus son histoire. L’artiste ne s’arrête que lorsque sa force ne suffit plus pour soulever la terre, dont le poids empêche les mains de l’agripper : la matière glisse, se déforme, s’arrache. La boule reste alors en place, comme dépôt d’une défaillance, d’une impossibilité qui est aussi ce qui ouvre l’espace de la poésie.

Portfolio

A test of my omnipotence
A test of my omnipotence / performance, 2011, durée 8 heures
Image : 0 | 1 | 2 | Tout afficher

Partager

Haut de page