Plutôt que rien : démontages

Marylène Negro

mercredi 19 janvier 2011

mercredi 19 janvier : Marylène Negro

Weg
vidéo, 24 minutes

Montage : de 10 h à 11 h
Démontage : de 20 h 30 à 21 h

Pour la première des interventions à la Maison populaire, dans le cadre de Plutôt que rien : démontages, Marylène Negro propose Weg, un film presque immobile, en suspension, une entrave au flux des jours et des œuvres qui se succèderont ensuite.

En allemand, « Weg » signifie « chemin » mais aussi « parti », « disparu ». Dans Weg, l’image avance imperceptiblement en survol d’un chemin tracé entre deux rangées d’arbres, dans une forêt automnale : un « Holzweg », pour reprendre au singulier le titre d’un ouvrage de Martin Heidegger, traduit en français par « Chemins qui ne mènent nulle part ». Marylène Negro a souhaité réduire au minimum le temps de montage et nous mettre d’emblée sur ce chemin qui n’a ni début ni fin, ni origine ni but.

Des voix en quête d’un être disparu résonnent dans le silence de la forêt, un être dont le prénom « Anna » est un palindrome, que l’on peut lire et dire à l’endroit comme à l’envers, une invitation à remonter le courant.

Tout comme Anna, la jeune femme que l’on cherche en vain dans les premières images de L’Avventura, le chef d’œuvre de Michelangelo Antonioni, l’artiste avait disparu au moment de son « vernissage/démontage ».

Portfolio

Weg
Weg / Vidéo, 24 minutes
© Frac Franche-Comté collection

Partager

Haut de page