Plutôt que rien : démontages

Neal Beggs

lundi 21 mars 2011

lundi 21 mars : Neal Beggs

From our house to the summit of Europe : drawing one

Neal Beggs trace sur le mur ouest du centre d’art, avec du scotch, la trajectoire de sa marche entre sa maison, près de Nantes, et le sommet du Mont Blanc, dont la documentation filmée est diffusée sur l’écran de son ordinateur posé au sol. Puis, après avoir peint des lais de scotch, il répète ce trait tout contre le premier, puis il le répète encore, et encore, alternant des lignes noires, rouges, et neutres, jusqu’à ce que l’indication diagrammatique du chemin se transforme en un graphique abstrait. _ Le processus dure en tout huit heures, ce qui correspond à la durée totale du film. _ Le dessin mural et l’ordinateur composent ensemble l’installation.

« Je propose de passer le film d’une marche vers le sommet du Mont Blanc sur mon ordinateur. La première séquence du fim dure 3h20 et la seconde 4h20. Au total, cela fait environ 8 heures. Pendant que le film se déroulera sur l’écran de l’ordinateur, je vais réaliser un dessin basé sur la route (une ligne) entre ma maison et le sommet. Cette ligne sera faite de bande de scotch, à l’instar du dessin mural intitulé If Muhammad qui se trouve au Frac Pays de la Loire. Le dessin commencera avec une simple ligne qui tendra à suivre la route exacte. Il sera placé sur un mur au cours d’un processus très rapide. Ensuite, une fois cette première ligne achevée, j’en réaliserai une seconde approximativement parallèle. Puis une troisième ligne, une quatrième, une cinquième lignes suivront, etc.
Les lignes seront de différentes couleurs. Le dessin de ma marche progressera au gré du déroulement du film sur ma marche, mais dans un devenir abstrait, en partant d’une ligne cohérente et en se transformant en une abstraction.
Le sens aura changé et sera transposé dans quelque chose de totalement différent du point de départ.
Ceci est une réflexion sur le sens – la signification – de la marche, sur le processus créateur, mon processus créateur.
Lorsque le film se termine, ainsi en est-il aussi du dessin. A la fin du jour, je photographierai le dessin et le décollerai très facilement du mur pour le mettre à la poubelle. Il n’y aura ainsi aucune trace de mon passage. »
Neal Beggs

Portfolio

From our house to the summit of Europe : drawing one
From our house to the summit of Europe : drawing one

Partager

Haut de page