Plutôt que rien : démontages

Ludovic Paquelier

mercredi 23 mars 2011

mercredi 23 mars : Ludovic Paquelier

Imago, Ephémère

Ludovic Paquelier réalise une peinture murale, choisissant comme motif l’éphémère, un insecte dont la vie ne dure qu’un jour, comme son œuvre. De part et d’autre de la bête, il inscrit deux mots dont l’association exprime le paradoxe de son action : imago, éphémère. L’image de l’éphémère devrait servir à faire perdurer l’insecte dans le temps alors même qu’elle connaît le même sort que lui. En fin de journée, l’artiste prend lui même le rouleau pour recouvrir de blanc cette dernière.

Portfolio

Image : 0 | 1 | Tout afficher

Partager

Haut de page