Collectif 1.0.3

samedi 12 février 2011
samedi 12 février : Collectif 1.0.3

Pan&Scan

Pan&Scan* est une œuvre réa­li­sée par le Collectif 1.0.3 – Anne Couzon-Cesca, Arnaud Bernus, François Bernus – à partir des Livres blancs. Ces livres aux pages vier­ges, uti­li­sés dans dif­fé­rents pro­jets depuis 2008, cons­ti­tuent pour les trois artis­tes tant un maté­riau sculp­tu­ral que des hypom­né­mata, au sens donné par Bernard Stiegler de sup­ports d’enre­gis­tre­ment du savoir, qui sont ici imma­cu­lés et prêts à absor­ber les bribes de connais­san­ces des lieux qu’ils occu­pent.
1700 de ces Livres blancs sont empi­lés en un long qua­dri­la­tère devant la webcam, de manière à obtu­rer le bas de l’image qu’elle res­ti­tue sur le site inter­net. Les dimen­sions de cette obtu­ra­tion sont contrô­lées au pixel près, afin de trans­for­mer le format 4:3 (stan­dard de la webcam) en un format pano­ra­mi­que, uti­lisé pour le cinéma.
Ainsi les artis­tes ont agi du point de vue des visi­teurs-inter­nau­tes (les plus nom­breux) plus que de celui des visi­teurs « phy­si­ques » du centre d’art dont ils n’ont pas uti­lisé l’espace dédié, se can­to­nant à la zone « docu­men­taire » où sont concen­trés les infor­ma­tions sur les artis­tes, un ordi­na­teur et la webcam. Ils ont indexé leur uti­li­sa­tion de l’espace réel, où se déploie un mur de livres, à la vision pixel­li­sée de cet espace sur l’écran de la webcam, où il devient une sur­face de pro­jec­tion scin­dée en deux : une partie noire (faite en réa­lité de vide non éclairé) qui serait la zone de l’image cinéma, et en des­sous, une bande blan­che, qui res­te­rait hors champ.
Si l’on suit toute l’action de Pan&Scan depuis la webcam, on éprouve sa véri­ta­ble force, laquelle se révèle plus encore lors­que des visi­teurs entrent dans le champ de la caméra, créant tantôt un théâ­tre de marion­net­tes tantôt un théâ­tre d’ombre, intro­dui­sant subi­te­ment un rap­port d’échelle, inver­sant la lumière, révé­lant der­rière l’écran de cinéma noir l’espace de la Maison popu­laire tra­versé par des ombres. On peut ima­gi­ner que ces ombres dépo­sent sym­bo­li­que­ment à leur pas­sage, dans les pages blan­ches, les mots, les sons, les gestes, les idées et les ques­tions qu’elles vien­nent appren­dre ou inven­ter à la Maison popu­laire, qui est avant tout un centre cultu­rel.

* Le terme pan and scan (reca­drage) fait réfé­rence à un pro­cédé et à un type de cadrage d’une image ou d’une source vidéo affi­chée sur un écran infor­ma­ti­que ou de télé­vi­sion.

Portfolio

Pan&Scan

Pan&Scan

Image : 0 | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 |...

Partager

Les artistes
samedi 26 mars 2011
vendredi 25 mars 2011
jeudi 24 mars 2011
mercredi 23 mars 2011
mardi 22 mars 2011
lundi 21 mars 2011
samedi 19 mars 2011
vendredi 18 mars 2011
jeudi 17 mars 2011
mercredi 16 mars 2011
Les archives par année
Rechercher sur le site
Haut de page