Philosophie

L’hospitalité (2/2)

mardi 3 avril 2007 à 20 h

par René Schérer, philosophe, professeur émérite à l’université de Paris VIII-Vincennes-Saint-Denis
Dernières publications : Passages pasoliniens, en collaboration avec Giorgio Passerone, éd. du Septentrion, Lille 2006 ; Zeus hospitalier, éd.Table Ronde, 2005 ; Miettes d’hospitalité, éd. Economica, 2004

L’hospitalité, la chose la plus urgente et pourtant la plus méconnue, la plus bafouée aujourd’hui. Partout, ce n’est que refus d’hospitalité, qu’elle concerne les individus entre eux, les Ètats relativement aux individus, ou à l’égard les uns des autres. La guerre n’est autre chose que l’expression exacerbée de ce refus.

Dans un monde progressivement de plus en plus inhospitalier, une tâche philosophique prioritaire est de formuler le problème de l’hospitalité en lui accordant toute son ampleur historique et actuelle.

Et il ne s’agit pas seulement d’une expression juridique, législative, mais d’une extension de son concept à tous les aspects de la vie. Il est question, dans une hospitalité élargie, d’une habitation enfin vraiment humaine de la planète à laquelle seule elle peut assurer valeur et attrait.

R. S.

Informations

Entrée libre

Partager

Haut de page